Comment détruire un nid de guêpe ?

Comment détruire un nid de guêpe ?

Conseils
Comment détruire un nid de guêpe ?
Comment détruire un nid de guêpe ?

Les guêpes remplissent un rôle très important dans la nature. A la fois insecticide naturel et pollinisateur, ce petit hyménoptère a pourtant mauvaise réputation. Il faut dire que la proximité d’un nid de guêpe réveille en nous la peur ancestrale de la piqûre. Heureusement, il existe des solutions très simples pour se débarrasser d’un nid de guêpes. Encore faut-il ne pas sous-estimer le risque réel de piqure et avoir conscience de la dangerosité des produits manipulés. Car détruire un nid de guêpes, ce n’est pas toujours nécessaire…

Avant, lorsque l’on découvrait un nid de guepes, on appelait les pompiers. Mais aujourd’hui, la destruction de ces nids est le plus souvent payante. Dans certaines villes, à cause de l’engorgement des services d’urgence, les pompiers ne se déplacent même plus. Ils renvoient dans ce cas les appels vers des sociétés spécialisées. On peut alors plus facilement être tenté de se débarrasser d’un nid de guêpe par ses propres moyens.

La guêpe et son nid

Le plus souvent, les guêpes commencent à construire leurs nids vers le mois de juin (ou plus tôt si les températures sont chaudes). En effet, la chaleur va faire sortir les reines de leur hibernation. Celles-ci vont donc construire un tout petit nid pour installer les premiers œufs et élever les premières larves. Ces larves vont ensuite prendre le relais pour agrandir le nid de guepe tandis que la reine se consacrera à la ponte. Pour fabriquer le nid, les larves, puis les guêpes, vont chercher de minuscules fibres de bois qu’elles vont agglomérer ensemble. Cette recette donne une pâte très semblable à du papier. Très vite, des étages entiers de cellules vont se superposer les uns aux autres et une couche protectrice va envelopper le nid de guêpe.

En général, la colonie se développe durant tout l’été, jusqu’à compter plusieurs milliers de guepes. Elle vivra jusqu’à l’automne et s’éteindra avec la mort des ouvrières et de la reine. Mais la nature est bien faite puisque de nouvelles reines sont déjà sorties du nid, se sont faites fécondées et vont passer l’hiver en hibernation. Le cycle recommencera au prochain printemps. En fonction des espèces, les nids de guêpes peuvent être construits dans la terre, dans un empierrement, un arbre creux, un faux plafond ou n’importe quel creux dans un bâtiment. Les nids de guepe peuvent aussi être accrochés à une branche, une façade, une corniche… Dans ces cas de nids suspendus, on parle souvent d’essaim de guêpes.

Que faire en cas de nid de guêpes ?

Avant d’envisager toute action contre un nid de guêpe, il faut savoir dépasser sa peur instinctive et se demander si la destruction est vraiment nécessaire. En effet, certaines espèces de guepes ne sont absolument pas agressives. Par exemple, l’immense majorité des nids aériens sont construits par des espèces paisibles qui ne sont pas attirées par les substances sucrées. Si l’essaim de guepes est installé à plus de deux mètres des zones de passage, il n’y a aucune raison de détruire le nid. A l’inverse, les nids souterrains sont souvent construits par des espèces relativement agressives. Dans tous les cas, n’oubliez pas que les guêpes ont une action très bénéfique dans la nature, puisqu’elles se nourrissent d’insectes. Elles remplissent dont le rôle d’insecticide naturel. Celles qui se nourrissent de nectar ont en plus une fonction essentielle de pollinisation. Il convient donc de ne détruire que les nids de guêpe d’espèces agressives ou qui sont installés trop près des lieux de vie.

Souvent, les gens sont tentés de détruire les nids de guêpe car ils sont régulièrement dérangés par des visites sur la terrasse ou à l’intérieur de la maison. Dans ce cas, on peut installer à proximité un piège qui attirera la majorité des intruses. Il suffit de couper une bouteille plastique à 10 cm au-dessous du goulot, de retourner la partie supérieure comme un entonnoir et de l’emboîter dans la partie inférieure. On y verse ensuite une matière sucrée ou, mieux, cinq centimètres de bière. On pose ensuite le ou les pièges un peu à l’écart des zones fréquentées, si possible sur le passage des guepes. Celles qui rentreront à l’intérieur de la bouteille ne pourront plus en ressortir. Vous serez beaucoup plus tranquilles, sans avoir à prendre de risque pour détruire le nid.

Quand la destruction s’impose…

Mais parfois, on ne peut pas faire autrement que détruire le nid de guêpe. Il faut alors s’y prendre la nuit, car les guêpes sont ralenties par le froid. Vous pouvez opérer tard le soir, ou encore mieux tôt le matin, alors que les insectes sont encore endormis. Mais attention, ne confondez surtout pas guepes et frelons ! En effet, des sentinelles gardent l’entrée des nids de frelons, de jour comme de nuit ; impossible donc de les surprendre. Soyez donc sûrs d’avoir à faire à des guêpes avant d’agir. Vous pouvez utiliser un insecticide en bombe, mais une poudre insecticide sera plus efficace, surtout si vous l’utilisez avec un soufflet poudreur. La poudre va se disséminer dans le nid, et les guepes seront forcément touchées à un moment ou à un autre. En faisant leur toilette, elles vont ensuite ingérer les particules toxiques. Elles mourront entre 24 et 48 heures. Les œufs qui ne sont pas encore éclos au moment du traitement seront contaminés au moment où les larves en sortiront. Mais vous pouvez enlever le nid dès que vous êtes sûrs que plus rien ne vole.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que s’approcher d’un nid de guepes comporte un risque. Aucune précaution ne peut vous prémunir à 100 % contre le risque de piqure de guêpe. Une personne allergique aux hyménoptères ou qui a une simple suspicion d’allergie ne doit en aucune façon tenter de détruire un nid. Il s’agit tout simplement d’un risque mortel. D’autre part, on n’est jamais à l’abri d’une réaction de la colonie. Il faut donc poudrer vite et partir encore plus vite… Car même pour une personne en bonne santé, des piqûres multiples peuvent représenter un danger.

Enfin, les produits insecticides utilisés contre les guêpes sont extrêmement toxiques. Ils doivent donc être manipulés avec la plus grande précaution. Si possible, une fois votre nid de guêpe éradiqué, débarrassez-vous du reste de poudre pour éviter les accidents. N’oubliez pas que la zone où se trouvait le nid sera contaminée pendant plusieurs mois. Attention donc aux animaux domestiques, sans parler des enfants. Il faut essayer de limiter l’usage de ces insecticides au maximum. Par exemple, si vous voulez vous débarrasser d’un nid de guepe dans la terre, vous pouvez d’abord essayer de boucher le nid pour étouffer les guêpes. Pour cela, mettez de la terre sur l’entrée du nid et couvrez d’un film plastique maintenu par des objets lourds (de nuit, toujours). La méthode est très efficace et votre sol ne sera pas contaminé. Dans tous les cas, n’oubliez pas que les nids de guêpe sont désertés par leurs hôtes à l’arrivée de l’automne (entre fin août et fin octobre, en fonction des températures). Avant de prendre des risques et de manipulez des produits dangereux, demandez-vous une fois encore si vous avez vraiment besoin de détruire ce nid de guepe. Ne pourriez-vous pas juste attendre un peu ?

Le saviez-vous ?

Contrairement à une idée reçue, les nids de guêpe abandonnés en fin de saison ne sont jamais réhabités au printemps suivant. Il arrive que des guepes construisent de nouveaux nids sur le même emplacement, mais elles ne vont jamais réoccuper le nid présent.