Eclairage d'intérieur : les règles à connaître

Eclairage d’intérieur : les règles à connaître

Maison

 

Avant de vous lancer dans l’installation de vos luminaires, avez-vous bien étudié votre plan d’éclairage ? Quelle sera la place de vos spots encastrables ? Auront-ils un rôle d’éclairage ponctuel ou seront-ils la source de votre éclairage général ? Des éléments à prendre en compte et des règles à connaître pour mieux choisir son spot à encastrer.

Les différents types d’éclairage

Les luminaires que nous installons dans notre maison peuvent remplir différents rôles. L’éclairage est avant tout constitué d’un éclairage général, ou éclairage d’ambiance. Les lampes choisies doivent alors éclairer l’ensemble du volume de la pièce. On peut concevoir son éclairage général à l’aide d’une source unique (un grand lustre) ou de sources multiples (damier de spots encastrés). On privilégie pour l’éclairage général une lumière douce et chaleureuse. Si vous choisissez de le créer à base de spots encastrés, vous devrez bien calculer le nombre et l’écartement des spots, en fonction de leur puissance, de leur angle de diffusion et de la distance entre le plafond et le sol.

Cette lumière d’ambiance peut être renforcée par des éclairages ponctuels, qui vont se limiter à des zones spécifiques (chevet du lit, plan de travail…). Il peut aussi s’agir d’éclairages fonctionnels, destinés à lire, cuisiner, se maquiller… L’éclairage décoratif servira à valoriser des objets ou à animer l’espace avec, par exemple, des lumières colorées. Les spots encastrables sont bien évidemment très utilisés pour l’éclairage ponctuel ou décoratif. Grâce à eux, vous pourrez jouer sur l’orientation, la couleur de la lumière, le rendu des couleurs et des volumes…

La réflexion et le rendu des couleurs

N’oubliez pas que votre éclairage ne dépend pas uniquement des luminaires que vous installez. En effet, les murs et toutes les surfaces de votre maison vont renvoyer la lumière et participer à l’éclairage. Ainsi, des murs blancs et lisses accentuent la luminosité d’une pièce, pouvant même créer des zones d’éblouissement. Pensez-y avant d’installer un spot encastré hyper puissant au-dessus d’un plan de travail en béton ciré…

D’autre part, cette réflexion de la lumière dépend aussi de la température du luminaire. Ainsi, une ampoule de lumière chaude sera fortement réfléchie par les surfaces jaunes. Visuellement, cela vous donnera la sensation que les couleurs jaunes ressortent plus sous cet éclairage. De même, les lumières « plein spectre » font ressortir les couleurs vives, comme le rouge. On peut donc concevoir son éclairage en fonction de sa décoration. Dans tous les cas, prenez le temps de décortiquer les caractéristiques techniques de l’ampoule et du luminaire pour connaître son indice de rendu des couleurs (IRC). En intérieur, on recommande ne jamais recourir à des IRC inférieurs à 80, sauf, éventuellement, pour un couloir.

L’éclairage en fonction des pièces

Aujourd’hui, chaque pièce est éclairée différemment. D’abord parce que chaque pièce possède des fonctions différentes, mais aussi parce que les systèmes d’éclairage actuels permettent de créer différentes ambiances. Au salon, on privilégie les sources de lumière multiples, en associant des appliques, des lampes… Les spots encastrables sont particulièrement recommandés autour de la table basse et du canapé. Ils peuvent aussi jouer un rôle décoratif au-dessus d’une bibliothèque. Mais c’est la cuisine qui reste probablement le domaine le plus approprié aux spots encastrés. Ils peuvent y remplir le rôle d’éclairage général, avec une multiplication des sources de lumière au plafond (deux rangées parallèles par exemple). Ils permettront que les murs ne soient pas plongés dans l’ombre. Les spots encastrables serviront de plus à éclairer de façon ponctuelle le plan de travail.

Dans la salle de bains, l’éclairage doit à la fois être sécurisé (présence d’eau) et agréable. Il s’agit avant tout d’un espace de détente, même si certains points demandent un éclairage précis. Là encore, des spots encastrés apporteront une lumière d’ambiance parfaitement adaptée, surtout s’ils sont renforcés par deux autres spots au-dessus des lavabos. Dans la chambre, l’éclairage général doit être particulièrement doux, en évitant tant que possible le luminaire unique. Les spots encastrables pourront alors apporter un éclairage d’appoint sur des zones particulières, comme le chevet du lit ou les penderies. Enfin, les couloirs doivent être éclairés par le plafond. Là encore, les spots encastrables sont une très bonne solution.