Comment réussir ses projets sans remettre à plus tard

Comment réussir ses projets sans remettre à plus tard

Conseils divers

Jean-Yves Ponce est le créateur du blog Potion de vie et auteur de la méthode RGMP. Il est également auteur du livre Napoléon Joue de la Cornemuse dans un Bus, un livre expliquant les meilleurs moyens d’améliorer sa mémoire.

Dans cette conférence, vous trouverez :

  • Une technique pour multiplier par deux sa productivité et son efficacité
  • Une meilleure stratégie pour vaincre la panique et la surcharge du travail
  • Le secret de ceux qui travaillent sans s’épuiser
  • Comment transformer ses loisirs en armes de productivité et comment

comment-reussir-ses-projets-sans-remettre-a-plus-tard,2017

La procrastination, pourquoi vous en êtes victime

Pour commencer, la procrastination est le fait de toujours remettre à plus tard.

Cause de la procrastination

Non, la paresse ou la flemme n’en n’est pas la cause. Il y a des domaines dans lesquels vous êtes très efficace. En fait, la procrastination est quelque chose de normal, c’est un mécanisme de défense mis en place par notre cerveau, dans le but de nous protéger de la peur.

Nous procrastinons chaque fois que l’estime que nous avons de nous de nous-même est menacé.

Il y a à ce propos trois type de peur :

  • peur de l’échec : l’opinion que nous avons de nous est menacé
  • peur de l’imperfection : nous sommes trop sévère avec nous-même (on commence mais on ne fini pas)
  • peur de ne pas être à la hauteur : on doute de nos capacité à terminer quelque chose

A ne plus rien faire, on ne fini par ne plus rien faire, ne plus rêver…

 

Guérir de la procrastination

99% des gens pensent que la procrastination est un problème, en réalité, il s’agit d’un symptôme, c’est la manifestation d’une de nos peurs. Autrement dit, si on guérit nos peurs, on se débarasse de la procrastination.

Le dialogue interne, c’est notre petite voix intérieure, c’est notre dialogue avec notre cerveau. Cependant, par le biais de ce dialogue interne et à cause de nos peurs, nous avons pris l’habitude d’envoyer des messages négatifs à notre cerveau. Ces derniers favorisant notre stress et notre peur, ils augmentent notre tendance à procrastiner.

Reprogrammation interne

Reprogrammer ce dialogue interne, il faut se communiquer à soi-même un autre message :

En changeant les “il faut que…”, “il faudrait vraiment que…”, “je dois faire…”, par un simple : “Je choisis de le faire” ou “Je choisis de ne pas le faire”.

C’est le fait de choisir qui va changer, nous choisissons les situations et ne les subissons plus. Ce procédé nous permet de redevenir maître de nous même, et nous fera gagner en confiance en soi.

blank

Vaincre la panique : technique des 30 secondes

L’erreur pour vaincre la panique est de se donner une date limite pour éviter la panique, cependant… Le but ici va être de faire regresser cette panique à une simple peur, permettant alors de la gérer beaucoup plus facilement en reprogrammant son dialogue interne.

Pour résister à la panique, la technique des 30 secondes : pendant 30 secondes, confrontez vous à votre source de panique, et en même temps que vous faites cela, envoyez vous des messages positifs !

Exemple

Prendre rendez-vous chez le dentiste… plutôt que de décider de ne pas appeler, prenez et gardez le téléphone dans votre main. Pendant 30 secondes, dîtes-vous qu’une fois ce moment terminé, vous serez libre, dites-vous que vous l’avez déjà fait, relativisez !

En restant ainsi durant 30 secondes, vous allez inconsciemment relativiser, vous développez ainsi du courage. C’est là que, toujours inconsciemment, vous allez envisager des alternatives à votre peur. C’est alors à cet instant que votre panique redescendra au simple stade de peur.

Exercice à tester

Pour illustrer la panique, imaginez la situation suivante.

Vous marchez le long d’une poutre en bois posée sur le sol. A moins d’avoir un problème d’équilibre, c’est quelque chose de facile ! Mais maintenant, la poutre n’est plus au sol, mais à 100 mètres du sol…

Vous ressentirez surement de la peur, de la panique. Cependant, c’est la même poutre ! Mais les conséquences de la chute ne sont plus les mêmes !

Maintenant, sur cette même poutre à 100m du sol, commence à prendre feu derrière vous.

Cette exemple illustre parfaitement la peur que vous sentez à travers les tâches qui vous devez réalisé à échéance courte.

Désormais, juste en dessous de vous, imaginez un filet très solide qui vous rattrapera en cas de chute.

Voici comment fonctionne la technique des trente secondes, vous relativisez les conséquences de votre échec.

Pour résumer

Passez 30 secondes à vous imaginez la scène qui vous terrifie, et pendant ce laps de temps, communiquez vous intérieurement des messages positifs.

  • Ne vous mettez pas la pression
  • Encouragez vous
  • Transformer la terreur en peur
  • Reprenez le choix

blank

Pourquoi s’amuser mieux revient à travailler mieux

Il existe des gens qui ont la capacité de travailler énormément sans s’épuiser, même quand ils ont de nombreuses contraintes.

Pourtant :

  • Ils ne sont pas des bourreaux de travail
  • Ils n’ont pas de don
  • Ils ne travaillent pas plus longtemps que vous, mais plus efficacement

Work hard, play hard : travailler plus efficacement sans se fatiguer

Le travail et l’amusement peuvent être liés, d’ailleurs, vous avez besoin des deux.

Augmenter la qualité de son travail

Après 45 minutes, l’attention baisse automatiquement, quel que soit le sujet.

Il vous faudra donc travailler ici 30 à 45 minutes maximum, pour profiter uniquement de toute l’attention.

En plus, votre travail vous paraîtra moins douloureux. Cependant ne stoppez une tâche en plein milieu sous prétexte de se concentrer uniquement sur 45 minutes, si vous êtes bien lancé, continuez, mais pas trop, sachez trouver le moment où vous aurez besoin d’une pause.

Travailler de manière plus intense

Pour cela, couper toutes les sources de distraction possibles.

Moins vous avez de sources de distraction, plus vous serez concentré sur votre travail, vous serez donc beaucoup plus efficace.

30 minutes intenses valent beaucoup mieux que 3 heures à procrastiner !

  • Vous avancerez plus vite
  • Votre travail sera de meilleure qualité

Augmenter la qualité de ses loisirs

Les loisirs sont là pour éteindre la pression, relativiser, changer d’air, s’amuser… Mais la pression du travail rend souvent ces loisirs de mauvaises qualités.

Exercice

Réfléchir à un petit plaisir que vous appréciez particulièrement

Utilisez ce plaisir pour vous récompenser si vous avez bien travaillé. Autrement dit, à la fin de votre séance de travail intense, attribuez-vous ce loisir. Vous pourrez donc réellement l’apprécier, car vous aurez bien avancé dans votre travail.

Pensez bien à diversifier vos plaisirs !

Vous ne devez jamais commencer un loisir avant le travail ! Travailler d’abord, profiter ensuite.

Pour résumer

  • Ne travaillez qu’une courte durée 30-45 minutes
  • Augmentez-en l’intensité
  • Amusez-vous librement
  • Listez vos plaisirs pour ne pas tourner en rond
  • Recommencez à travailler quand vous serez prêt

 

 “Le Secret de ceux qui  Réalisent
(TOUS) leurs Projets”