Combattre les rides : Solution et produits efficaces et pas cher

Mode et Beauté

Ah les rides ! Ce sont souvent elles qui nous rappellent que, et bien oui, nous avons franchi le cap des quarante ans ! Alors les combattre : rêve ou réalité ?

En 1950, en France, l’espérance de vie était en moyenne de 66 ans, aujourd’hui nous avons franchi le cap des 80 ans : alors plus question de ressembler à une mamie à l’approche de la cinquantaine…

Pourquoi avons-nous des rides ?

 

Notre peau, avec le temps, perd de son élasticité parce que sa capacité à retenir l’eau diminue avec l’âge. Elle se dessèche, se relâche et se fripe : rides et ridules apparaissent. Leur quantité, leur emplacement, leur profondeur sont le résultat de nombreux facteurs comme l’hérédité, l’environnement et la personnalité !

Véritable révélateur de nos émotions, les rides sont les empreintes de nos soucis, mais aussi de nos fous rires… Les conditions de vie, l’exposition au soleil, au froid, la pollution et nos – mauvaises – habitudes alimentaires ainsi que les excès, comme le tabagisme sont des facteurs aggravants.

Préserver la peau et retarder les effets du vieillissement

 

Les rides creusent leurs sillons dans le derme, la couche qui se trouve sous l’épiderme. Dès 30, les premières rides d’expression se révèlent autour des yeux et de la bouche. Il est temps de prévenir le dessèchement cutané en appliquant matin et soir une bonne crème hydratante qui aura un effet immédiat de confort, de lissage et de protection. (‘Crème fraîche’ de Nuxe, 50 ml, 20 €) Entre 30 et 40 ans, l’ hydratation est à compléter avec une crème antiride à appliquer aussi sur le cou. Les antirides classiques sont composés de vitamines, d’anti-radicaux libres (les fameux antioxydants), ou d’acides de fruits, entre autres… ( ‘Soin de Jour Liftant-Raffermissant’ de Garnier, 50 ml, 10 €). Pour celles qui approchent de la cinquantaine, les petites dernières promettent un effet botox ( ‘No Surgétics’ de Givenchy, 50 ml, 80 €) et incluent dans leur composition des phytohormones ( ‘ soya Unify’ de Roc, 50ml, 25 €) pour les femmes monopausées en compensation de la chute hormonale d’œstrogène, responsable du relâchement de la peau et des tâches brunes. Enfin, ne pas négliger les soins spécifiques pour la zone délicate du contour des yeux et les crèmes qui traitent le dessèchement des mains.

Rides et chirurgie : des progrès intéressants

 

Difficile de juger de l’efficacité des crèmes sur le long terme… alors pourquoi ne pas choisir une solution plus radicale ? Il existe aujourd’hui des liftings plus doux sur le plan chirurgicale (à partir de 2 500 € le mini lifting). Le résultat, et le prix, dépendront pour beaucoup du talent du chirurgien. Car tout est une affaire de modération : il ne s’agit pas de retrouver à 55 ans un visage juvénile, mais de corriger les effets d’un vieillissement trop brutal ! Pour les plus jeunes, dans le respect de la personnalité du visage, les injections au Botox permettront de réduire notablement les rides disgracieuses sur des zones définies : front, pattes d’oies ou au-dessus de la lèvre supérieure – le fameux ‘code barre’. (compter 300 € la zone). Le relissage laser est une nouvelle technologie qui agit comme un peeling tout en stimulant la fabrication du collagène en profondeur (déconseillé sur les peaux foncées, à partir de 450 €).

La beauté vient aussi de l’intérieur

Une alimentation équilibrée (les fruits et les légumes regorgent d’antioxydants), un sommeil réparateur, de l’exercice, mais aussi savoir se détendre et entretenir sa joie de vivre ont un véritable effet sur la jeunesse de notre peau… A méditer !